Une flamiche à trois francs six sous

   
Je vous le disais hier, en ce moment je tricote, je couds et je cuisine… M’occuper les mains permet de me libérer l’esprit des soucis du travail. Et c’est tellement gratifiant d’avoir un résultat concret à des heures de travail… 

Depuis le début de l’année, je me pose beaucoup de questions quant à notre manière de nous nourrir. J’ai envie de limiter notre consommation de viande et même de poisson, et du coup de proposer des plats composés de légumes et de céréales principalement. Je me suis vite rendue compte que ces fameux légumes et ces céréales devaient être cuisinés autrement. Puisque ce ne sont plus des accompagnements. Il fallait que je trouve une manière de les sublimer, de multiplier les saveurs pour que viande ou poisson ne manquent pas cruellement au plaisir de l’assiette. 

Je vous ai déjà proposé ici deux recettes au four, l’avocat et la patate douce, mais pour ne pas tourner en rond trop vite, j’ai acheté un petit livre… Qui s’avère bien intéressant…

Je pense tester de nombreuses recettes, et si vous le voulez je pourrais partager, ici, nos expériences de plats végétariens! 

    
    
    
    
 
J’ai préparé cette flamiche au vert de poireaux. J’ai d’abord été frappée par le fait que ce plat ne coûte vraiment pas cher… Et en plus il est délicieux…! 

Pour 4 personnes, j’ai eu besoin de :

  • Vert de 4 poireaux
  • 3 oignons nouveaux avec les fânes 
  • 4 oeufs
  • Une noisette de beurre
  • Un demi pot de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • De la muscade râpée
  • Une grosse poignée de gruyère rapé
  • Du sel et du poivre

Pour la pâte brisée:

  • 300g de farine
  • 150g de beurre mou en morceau
  • 60ml d’eau tièdie 
  1. Préparez la pâte brisée (dans le bol d’un robot muni d’un prétrin, incorporez le beurre mou à la farine, versez l’eau petit à petit jusqu’à ce qu’une boule de pâte se forme)
  2. Émincez le vert de poireau, lavez le soigneusement, faites le cuire 10min dans une casserole d’eau bouillante salée 
  3. Faites revenir le vert de poireau avec les oignons et leurs fânes émincés dans une poêle avec le beurre
  4. Préparez l’appareil à quiche: fouettez les quatre oeufs entiers avec la crème fraîche, salez, poivrez, ajoutez la muscade râpée
  5. Sur la pâte préalablement étalée, disposez le mélange poireaux/ oignons, ajoutez l’appareil, saupoudrez de gruyère rapé 
  6. Mettez au four préalablement chauffé à 180°c pendant 35min.

A déguster bien chaude, c’est vraiment une très bonne tarte… Qui deviendra sans doute un de mes bests! 
J’espère que vous allez bien ce soir! Je vous embrasse bien fort! 😘 

Qu’avez-vous prévu de manger cette semaine?

Quand on travaille, les repas deviennent vite un casse-tête (quand on ne travaille pas aussi je suppose parce qu’il faut avoir des idées!)… Il faut prévoir, faire les courses pour la semaine et ne RIEN oublier, et ensuite avoir le courage de cuisiner après les journées de folie qu’on subit…

Du coup, les plats préparés tombent à pic… Mais ils sont chers, et en plus, quand on lit la liste des ingrédients on prend peur… Une ribambelle de termes incompréhensibles et une ronde sans fin de E334 E335 E336… Du coup, on culpabilise en plus du reste… (J’ai cependant toujours un plat Marie ou Picard dans le congélateur parce que les compositions sont plutôt correctes!)

Finalement je prévois, à la semaine, des plats faciles à préparer, qui plaisent à coup sûr (enfin presque, avec les enfants c’est pas gagné n’est-ce pas?!) et qui peuvent être réchauffés au dernier moment… C’est pour cette raison que je prépare souvent des tartes comme je vous le disais jeudi (ici) …

   
    
    
   
Cette semaine j’ai prévu:

Lundi

Des pâtes fraîches au saumon avec une sauce légère à la crème: je cuis le saumon dans des papillotes Lekué, 2min par pavé au micro ondes, je les pose sur des pâtes fraîches, 3 min dans l’eau bouillante, je nappe d’une sauce crème fraîche/citron (j’en ai toujours une petite bouteille sous la main)/aneth chauffé quelques minutes dans une petite casserole.

-Une quiche lorraine… accompagnée de concombres à la crème 

Mardi 

Un bœuf bourguignon (préparé au Cookeo) avec des champignons frais pour lui donner un petit goût d’automne… et des pâtes fraîches 

– Une polenta à la sauce tomate… 

Mercredi

-Un risotto crémeux au poulet et à la courgette (Réalisé au Cookeo: pour avoir un aperçu de ce qu’on peut faire avec cet appareil magique, faites un tour sur mon billet ici

-Une soupe aux carottes, du pain et du fromage… 

Jeudi

-Des endives au gratin et ses pommes de terre… Je braise les endives (une cuisson douce à la poêle avec un petit morceau de beurre ou quelques lardons, une cuillère de cassonade) à l’avance et au moment du repas, j’entoure chaque endive d’une demie tranche de jambon,  j’ajoute dans le plat des pommes de terre cuites à l’eau, je nappe de sauce béchamel maison ou pas! Je saupoudre de gruyère râpé et je fais gratiner au four… 

-Une omelette aux champignons sur une baguette encore chaude avec un peu de beurre qui fond doucement (j’ai toujours des baguettes précuites dans le placard!) 

Vendredi

-Un couscous rapide et léger : je mets des cuisses de poulet saupoudrés de Ras le Hanout (mélange d’épices) au four (j’ai investi dans un four programmable, un très très bon investissement!), quand je rentre je réchauffe une boîte de légumes pour couscous, et je prépare de la semoule aux épices Tipiak (elle est vraiment délicieuse et améliore l’ordinaire cette semoule!)

-Des raviolis frais à la sauce tomate, un concentré agrémenté de champignons et de quelques épices… 
Le dimanche je prépare les repas pour lundi, mardi et mercredi…. Le mercredi après-midi, pour le reste de la semaine. Je flâne sur les sites de recettes, je feuillette mes très nombreux livres, les quelques magazines que j’achète, ça m’inspire et me donne envie, même si ce ne sont pas forcément les recettes que je regarde que je réalise! 

M’organiser de cette manière me permet de ne pas être désespérée quand j’entends le fameux « MAMAAAAAAAN, qu’est qu’on MAAAANNNGE? »…. De ne pas être désespérée devant le contenu non inspirant du frigo quand j’ai du mal à réfléchir… De ne pas finir au MacDo…

Et vous, comment vous organisez-vous? 

Je vous souhaite une très bonne soirée 😘

Ma tarte au Maroilles…

Vous pourriez déjeuner dans la maison de 1000 nordistes, vous dégusteriez sans doute autant de tartes au Maroilles différentes… Chaque maison a SA recette. Elles sont toutes semblables mais tellement différentes. Des variantes propres à chacune, une pâte brisée ou à pain, juste du Maroilles, ou plutôt un mélange de fromages, avec de la crème ou du formage blanc etc…

Je vous livre, ma recette…. Celle que je nous prépare, à ma Grande Chérie et à moi… Celle qui la fait sourire quand je lui annonce le repas. C’est une version ultra rapide ici, parce que je n’ai pas fait la pâte brisée, j’en ai achetée une déjà préparée. Je mélange un Maroilles entier écrasé à la fourchette avec un sachet d’emmental, un demi pot de crème fraîche et 3 œufs entiers. Je poivre. J’enfourne pour trente minutes dans un four préalablement préchauffé à 200°… 

Nous la dégustons brûlante avec une salade verte très relevée, une salade d’endives aux pommes vertes, ou comme ici en été, une salade de concombre…

   
        

   
 
  

      

Une petite part pour une entrée , qui peut ouvrir sur une carbonnade flamande (la recette est ici), puis une tarte au sucre et un espresso… Ou une part plus généreuse pour un repas complet… Et en boisson? Une bière brune bien sûr…

Parmi vous, les non nordistes ont-ils déjà goûté à la tarte au Maroilles? Et, les nordistes, chez vous, elle se prépare comment cette fameuse tarte, dans le secret de votre cuisine?

Je souhaite une très belle fin de soirée aux couche-tard, et une très beau samedi à toutes….