Un petit tour dans le salon…

   

Après la chambre de mon Petit Chat, c’est le salon/salle à manger que j’ai allégé…

La grande table Blanc d’Ivoire a été revendue sur Le Bon Coin, les chaises rouges vont être recyclées en chaises de jardin… Pendant les vacances je me chargerai de vendre les derniers objets de déco dont je me sépare… 
    
    
    
    
    
    
  
    
    

Le Blanc prend définitivement le dessus. A chaque fois que je change un meuble, pour son homologue en blanc, je me dis que je gagne en espace visuellement. Le bois du parquet réchauffant définitivement l’atmosphère, la collection de coussins aussi, le Blanc n’a rien de froid. Il est juste pur. 

Les meubles sont ultra modulables car c’est une pièce multifonctions… Salon douillet pour thé en tête à tête… Espace où chacun vaque à ses occupations. Petit déjeuner rapide, ou brunch du dimanche. Chambre à coucher aussi. 

La table Ikea qui remplace la Blanc d’Ivoire permet de gagner de la place quand elle ne sert pas, et même sans rallonge on peut y manger à l’aise à quatre. Quand je couds, je tire une rallonge. Quand je couds, que Grande Chérie bricole et que Petit Chat veut être de la partie, nous tirons les deux rallonges et chacune a de la place. 

La table basse à roulettes (Ikea), supporte deux belles boîtes en cartons qui contiennent  le maquillage que je n’utilise pas quotidiennement , une boîte avec une partie de mon matériel à tricot, et ma boîte à thé  d’urgence… Bien sûr elle supporte aussi les apéros préférés de ma Grande Chérie, ceux du samedi soir, quand elle sait que je ne fais pas trop attention à la quantité de chips avalée…  En dehors de ça, elle sait se faire toute petite contre un mur, ce qui permet de déplier le parc quand les explorations de Petit Chat dans l’appartement deviennent épiques. 

Le canapé devient lit… Les portes de placard s’ouvrent pour découvrir entre autre chose un rangement mural pour maquillage… Et d’autres petites astuces pour rendre la vie plus facile quand on dort dans le salon! Je vous referai un petit billet, pour vous présenter en détails cette version nuit ! 

J’espère que vous avez passé un doux week-end, entouré(e)(s) des gens que vous aimez! 

Un bisou particulier à ma petite maman chérie ❤️

Bon courage pour la semaine à venir! 😘 

Une flamiche à trois francs six sous

   
Je vous le disais hier, en ce moment je tricote, je couds et je cuisine… M’occuper les mains permet de me libérer l’esprit des soucis du travail. Et c’est tellement gratifiant d’avoir un résultat concret à des heures de travail… 

Depuis le début de l’année, je me pose beaucoup de questions quant à notre manière de nous nourrir. J’ai envie de limiter notre consommation de viande et même de poisson, et du coup de proposer des plats composés de légumes et de céréales principalement. Je me suis vite rendue compte que ces fameux légumes et ces céréales devaient être cuisinés autrement. Puisque ce ne sont plus des accompagnements. Il fallait que je trouve une manière de les sublimer, de multiplier les saveurs pour que viande ou poisson ne manquent pas cruellement au plaisir de l’assiette. 

Je vous ai déjà proposé ici deux recettes au four, l’avocat et la patate douce, mais pour ne pas tourner en rond trop vite, j’ai acheté un petit livre… Qui s’avère bien intéressant…

Je pense tester de nombreuses recettes, et si vous le voulez je pourrais partager, ici, nos expériences de plats végétariens! 

    
    
    
    
 
J’ai préparé cette flamiche au vert de poireaux. J’ai d’abord été frappée par le fait que ce plat ne coûte vraiment pas cher… Et en plus il est délicieux…! 

Pour 4 personnes, j’ai eu besoin de :

  • Vert de 4 poireaux
  • 3 oignons nouveaux avec les fânes 
  • 4 oeufs
  • Une noisette de beurre
  • Un demi pot de crème fraîche épaisse
  • 1 cuillère à soupe de sucre en poudre
  • De la muscade râpée
  • Une grosse poignée de gruyère rapé
  • Du sel et du poivre

Pour la pâte brisée:

  • 300g de farine
  • 150g de beurre mou en morceau
  • 60ml d’eau tièdie 
  1. Préparez la pâte brisée (dans le bol d’un robot muni d’un prétrin, incorporez le beurre mou à la farine, versez l’eau petit à petit jusqu’à ce qu’une boule de pâte se forme)
  2. Émincez le vert de poireau, lavez le soigneusement, faites le cuire 10min dans une casserole d’eau bouillante salée 
  3. Faites revenir le vert de poireau avec les oignons et leurs fânes émincés dans une poêle avec le beurre
  4. Préparez l’appareil à quiche: fouettez les quatre oeufs entiers avec la crème fraîche, salez, poivrez, ajoutez la muscade râpée
  5. Sur la pâte préalablement étalée, disposez le mélange poireaux/ oignons, ajoutez l’appareil, saupoudrez de gruyère rapé 
  6. Mettez au four préalablement chauffé à 180°c pendant 35min.

A déguster bien chaude, c’est vraiment une très bonne tarte… Qui deviendra sans doute un de mes bests! 
J’espère que vous allez bien ce soir! Je vous embrasse bien fort! 😘 

Mon risotto d’hiver au cookeo

   

Une de mes préparations préférées au cookeo, c’est le risotto. 

A chaque saison, ma recette s’adapte… Ma version du moment? Le risotto carottes et poireaux.

    
    
    
 

Pour un risotto d’hiver pour 4 personnes, vous avez besoin de:

  • Trois belles carottes
  • Deux blancs de poireaux
  • Une échalote 
  • 300g de riz pour risotto 
  • 2 gros blancs de poulet 
  • Un bouillon cube
  • Une grosse cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Une grosse cuillère de crème fraîche 
  • Du parmesan râpé 
  • Du sel, du poivre 
  1. Préparez tous vos ingrédients: émincez l’échalote, coupez la carotte et les blancs de poireaux en petits morceaux, coupez les blancs de poulet en gros dés
  2. Mettez le cookeo en mode « rissoler » , versez la cuillère d’huile, faites revenir l’échalote , faites nacrer le riz
  3. Ajoutez 400ml d’eau et le bouillon cube. Délayez-le soigneusement.
  4. Ajoutez les légumes et les dés de poulet.
  5. Mettez le cookeo en « cuisson sous pression » pendant 4 min
  6. Avant de servir ajoutez la crème fraîche, mélangez soigneusement et saupoudré de parmesan.

Un délice! 

J’espère que vous avez passé un lundi plutôt tranquille! Notre semaine de vacances en février vient juste d’être réservée… ! De nouvelles aventures nous attendent! 

Je vous souhaite une jolie soirée! 

Se coudre une robe à partir d’un T-shirt…

   

J’avais très envie de me coudre une robe. Mais je manque encore d’expérience pour me lancer dans un modèle à realiser de A à Z. Du coup j’ai eu l’idée de bâtir un jupon long sur un T-shirt. L’objectif étant d’avoir une robe noire, basique, facile à vivre. Bien longue mais qui ne traîne pas par terre. Ni trop moulante ni trop large. 

  

Fournitures: un t-shirt basic Tati à 3e99 , un coupon de jersey (j’ai utilisé 1m50 sur 1m10) à 18e, de l’élastique fin, du fil

Matériel: Machine à coudre et aiguille spécial jersey, ciseaux, craies à tissu, un mètre ruban, une règle pour les tracés.

    
    
      

   
Je me suis aidée d’un tuto du blog Deer and Doe… Je n’ai pas pris en compte la partie qui explique la création du t-shirt , mais je me suis inspirée des explications pour le bas de la robe. 

  1. J’ai passé le t-shirt et marqué à la craie l’endroit où je voulais couper. Aprés l’avoir retiré j’ai mesuré du bas du t-shirt jusqu’à la marque faite, j’ai reporté cette mesure tout autour du t-shirt et coupé droit. (Attention il faut prendre en compte qu’il y a une marge de couture d’environ un centimètre.)
  2. J’ai mesuré la largeur de la base du t-shirt ainsi obtenue. J’avais une mesure de 38 cm. J’ai coupé deux morceaux d’élastique de 37cm (1cm de moins).
  3. J’ai pris mon jersey et coupé deux rectangles de 72cm (70  + 2cm de marge) de largeur sur 1m02 (1m + 2 cm de marge) de longueur.  
  4. J’ai placé un élastique tout en haut de mon rectangle de tissu (du côté qui mesure 72cm donc). Je l’ai positionné: j’ai cousu, à la main, les extrémités de l’élastique aux extrémités de mon tissu , et le milieu de l’élastique au milieu (soit à 18,5 cm de l’élastique et à 36cm du tissu). A la machine, j’ai cousu avec un point zigzag le tissu et l’élastique sur toute sa largeur. Il faut tirer sur l’élastique d’une main et faire glisser le tissu sous l’aiguille de l’autre main. (Pas facile quand on débute, mais en y allant doucement et en s’entraînant un peu sur une chute, on y arrive!). Cette technique permet au tissu de plisser régulièrement. Il faut reproduire cette opération avec le second pan du bas de la robe.
  5. L’étape suivante consiste à coudre les deux parties de la jupe au t-shirt. On met le t-shirt sur l’envers et on l’épingle avec le jersey dans l’élastique. On coud. J’ai épinglé et cousu un pan à la fois. 
  6. Coudre ensuite les deux côtés de la jupe.
  7. Essayer la robe puis ajuster la longueur.

Je suis assez contente du résultat, même s’il y a quelques imperfections je peux porter cette robe sans problème. Elle m’attend gentiment sur cintre pour demain matin. Je vous la présenterai portée ! 

J’espère que vous avez passé un excellent week-end! Bon courage pour la semaine à venir! 😘

Peace&Wool, où le snood qui fait du bien

   
Cette laine, Peace&Wool, j’ai d’abord eu un grand plaisir à la commander…

    
    
 
J’ai trépigné d’impatience…. Jusqu’à tenir le petit paquet dans mes mains. Qu’il est beau ce papier… Et ce petit chocolat, je l’ai dégusté avec gourmandise. Beau fil et friandise, le début du Bonheur. 

Une paire d’aiguilles 20, 32 mailles montées tricotées au point mousse, une couture dans le sens de la longueur et voilà, en une soirée télé mon nouveau doudou était prêt. 

Et franchement heureusement, il m’a beaucoup aidée aujourd’hui! Qu’il est doux ce snood… 

J’ai très très envie de cliquer encore et de me tricoter son grand frère…. 40 mailles et trois écheveaux, ça serait encore plus doudouesque 😘!

Passez une jolie soirée, c’est le week-end!!! 
  
Si vous aussi vous voulez recevoir du bonheur dans quelques jours cliquez ici , laine n°5, Peace&wool

Et pour le tuto du snood, c’est un cadeau de la Poule, ici

Allez hop! Au four! #2

  
J’avais acheté ces patates douces pour cuisiner un hachi Parmentier… Et puis finalement le manque de temps (et l’oubli du hachi !) a fait que ces pauvres petites patates douces s’ennuyaient au fond du panier à  légumes. 

    
    
   
Après une grosse journée de travail… Une heure de devoirs, les goûters, les bains, le linge et j’en passe… J’ai regardé désespérément le contenu de mon frigo. Rien ne me faisait envie. Et ces patates douces qui me faisaient de l’œil… Même si je n’avais plus aucune énergie. 

J’ai tenté le tout pour le tout: je les ai mises au four après les avoir entaillées. Une heure à 200°. Le temps d’une bonne douche, de partager leurs jeux, de me détendre. 

Le verdict est tombé. La chair est devenue purée. Mélangée à une sauce crème fraîche, ciboulette, échalotte, pointe de moutarde et sel, c’est très bon! 

Depuis j’ai même retenté l’expérience: après la cuisson j’ai mélangé la chair de patate douce avec une compotée de tomates et poivrons… C’est encore meilleur! 

Vous aviez déjà essayé? 

Je vous embrasse 😘

Le petit gilet tricoté… (Tuto taille 2 ans)

   

J’avais envie de lui tricoter, à cette toute petite fille, un gros gilet facile à vivre… Doux et moelleux.

Alors quand je suis tombée sur deux pelotes d’un fil acrylique XL écru, j’ai su qu’en quelques heures le petit gilet basique verrait le jour.

    
    
    
   

Il sera parfait ce gilet avec un caleçon tendance et confortable… Et vraiment craquant avec sa petite robe en laine rose dragée. En attendant, avant de passer son pyjama je n’ai pas pu résister à l’envie de lui essayer…

Pour un gilet T. 2ans, il vous faut environ 150m de fil acrylique, à tricoter avec des aiguilles n°9

Échantillon:  9 mailles sur 12 rangs pour un carré de 10×10

  

 
Le gilet se tricote d’une pièce en commençant par le bas du dos jusqu’aux morceaux du devant, entièrement au point mousse.

  • Monter 24mailles, tricoter sur 22 cm 
  • Augmenter de 9 mailles (pour des manches au coude) de chaque côté et tricoter sur 11 cm
  • Tricoter 18 mailles, rabattre les 6 mailles centrales, tricoter 18 mailles pour former l’encolure 
  • Tricoter maintenant un pan du gilet à la fois: tricoter droit sur 3 rangs les 18 mailles
  • Au 4ème rang augmenter de 3 mailles, tricoter les 21 mailles obtenues sur 11cm et rabattre 9 mailles souplement.
  • Tricoter les 12 mailles restantes sur 22 cm, rabattre souplement. 
  • Tricoter de même sur l’autre pan du gilet.
  • Coudre les deux côtés du gilet et le dessous des manches .


J’espère que vous allez bien… 

J’ai hâte d’être en week-end ! 

Je vous embrasse 😘  Prenez soin de vous!